16 novembre 2010

Kara no Kyoukai - the Garden of Sinners

Kara no Kyoukai - The Garden of Sinners



Je voulais depuis longtemps faire une critique de ces films, donc voici l'introduction :

(Pour ceux qui ne connaitraient pas encore)


A l'origine il s'agit de romans ou light novel, œuvre de jeunesse de K
inoko Nasu, illustré par Takeshi Takeushi (TYPE-MOON) connus aussi pour Fate/Stay night ou Tsukihime. Cette œuvre est souvent considérée comme un brouillon de visual novel avec une seule route (livre dont vous êtes le héros illustré avec plusieurs scénarios détaillant certains personnages).

Entre 2008 et 2011 les studios Ufotable ont créé une série de 7 films détaillant les chapitres des romans, le 8ème qui sera un OAV sur l'épilogue est en cours. Les films ont été faits par des réalisateurs différents et portent chacun une ambiance particulière
, ils sont en train de sortir en France chez Kaze.

Synopsis : On suit l'histoire de Shiki, descendante de la famille Ryogi, de son entrée au lycée, où elle rencontre un jeune garçon :
Mikiya Kokuto, à sa vie d'adulte. C'est une jeune fille plutôt solitaire et avec une personnalité particulièrement complexe. Pendant cette période des soupçons pèsent sur elle concernant une affaire de meurtres. Suite à un accident, elle se retrouve dans le coma pendant 2 ans et perd une partie de sa mémoire. Elle fait la connaissance de Touko Aozaki qui l'aidera pendant sa rééducation. Elle travaillera ensuite avec Mikiya pour Touko sur des affaires paranormales, jusqu'à ce que les histoires de ces meurtres ressurgissent.

Les films et les chapitres ne sont pas dans l'ordre chronologique, peut-être pour faire rentrer le spectateur ou le lecteur progressivement dans l'univers, ou pour alterner des chapitres légers entre des chapitres plus difficiles, ou encore parce que c'est la volonté suprême de l'univers ou conscience unifiée qui en a décidé ainsi.

Les titres sont donnés à titre indicatifs et en traduction approximative,
「 」 signifie le vide, il y a plusieurs titres par chapitre, en premier le nom d'un personnage, puis les titres.

Kara no Kyoukai - The Garden of Sinners - ... is nothing id.nothing cosmos


Film 1 :
Fujou Kirie :  Vue en plongée - Thanatos.
Film 2 : Ryougi Shiki : Enquête criminelle 1.0 - ... and nothing heart.
Film 3 : Asagami Fujino : Persistante douleur - ever cry, never life.
Film 4 : 「 」 : L'Abîme du Temple - Garan no dou.
Film 5 : Enjou Tomoe : Spirale de paradoxes - Pardoxe paradigm.
Film 6 : Kurogiri Satsuki : Enregistrement d'oubli - Fairy Tale.
Film 7 : Shirazumi Lio : Enquête criminelle 2.0 - ... not nothing heart.
Film 8 : Epilogue : La Frontière du vide (Kara no Kyoukai) - Gospel in the Future - Recalled out summer - (Möbius link -
Möbius ring)

Dans la chronologie :

Film 1 :
4ème chronologiquement,  septembre 1998
Film 2 : 1er    chronologiquement,  août 1995 à mars 1996
Film 3 :  3ème chronologiquement,  juillet 1998
Film 4 :  2ème chronologiquement,  mars 1996 à juin 1998
Film 5 :  5ème chronologiquement,  novembre 1998
Film 6 :  6ème chronologiquement,  janvier 1999
Film 7 :  7ème chronologiquement,  février 1999
Film 8 : 8ème  chronologiquement,  août 1998 et 2008 ?

Si vous en avez marre de voir que les animes sont considérés comme des disney pour gamins ou des dessins pour pervers, essayez-les ! Ils abordent des thèmes difficiles comme le suicide et les questions existentielles, le meurtre, les personnalités multiples, le viol, la perte de sensation de douleur, les accidents et la convalescence, la perte de mémoire, la société, la drogue, etc... Mais ne vous y fiez pas, l'ensemble reste agréablement traité, avec des parties plus légères, des happy end, des personnages attachants.

En plus d'être très poétiques, les lumières sont très bien travaillées, les scènes d'actions sont bien dynamiques, c'est un régal pour les fans.
Le film 1 ressemble à un film d'horreur asiatique avec des fantômes, et des questions existentielles. C'est l'occasion d'introduire les personnages et leur quotidien, c'est aussi un film montrant un monde "sans Kokuto".
Le film 2 se passe au lycée et mêle des enquêtes criminelles, c'est un mélange d'ambiances aussi différentes que les personnalités de Shiki, avec des moments doux au milieu, la vie de Shiki et Kokuto sans Touko.
Le film 3 est une histoire de vengeance sur fond de souffrance.
Le film 4, beaucoup plus calme, montre un moment un univers avec une Shiki endormie.
Le film 5 son sens dépend, à mon avis de la vision de la spirale des origines, si vous avez aimé memento, l'effet papillon, ou la disparition de Haruhi Suzumiya, vous l'adorerez. Certains le détestent, mais il ne laisse pas les gens indifférents.
Le film 6 une bouffée d'oxygène dans une école de filles, beaucoup plus léger et gai que ceux qui l'entourent.
Le film 7 semble une réflexion sur la société, la drogue, la sauvagerie et la nature de l'homme, et le manque d'amour.


Commentaires sur Kara no Kyoukai - the Garden of Sinners

Nouveau commentaire